Protéger son identité sur internet.

Rétrospective et perspectives d’une blogueuse invétérée.

Comme la plupart des blogueurs de mon âge, l’essentiel de mon activité à toujours été hébergé en ligne, depuis mes 13-14 ans, malgré des occupations diverses et variées IRL. La publication de mon livre en format papier représente l’irruption d’une partie de mon travail vers l’IRL, mais également la perte du privilège de l’anonymat sous ce nom.

Le monde change, Internet aussi

Ce qui a commencé comme une activité de blogging intense à l’adolescence, s’est progressivement transformée en construction et développement de sites, d’espaces et de refuges divers dans les méandres du web. Il me fallait m’émanciper des plateformes de blogging, construire les miennes, afin d’obtenir l’indépendance éditoriale totale. En 2021, Internet est gentrifié, légiféré et censuré, du moins sur les plateformes offrant le plus de visibilité. Le problème n’est pas la censure (qui a toujours existé, à travers la modération) mais plutôt qui détient le monopole et décide arbitrairement d’autoriser l’accès à des services / espaces en ligne.

De plus, le chiffrement a disparu au profit de l’exploitation des données d’utilisateurs : il y aura toujours quelqu’un, à l’autre bout du fil, qui pourra relier votre identité civile à votre activité d’internaute. Cela présente de multiples dangers, pour les personnes les plus exposées à des représailles IRL : militants politiques, TDS, personnalités publiques, adultes et mineurs LGBT, et j’en passe.

Des outils pour protéger sa vie privée et son identité

Protéger son identité et sa vie privée est toujours possible, à condition de connaître et de maîtriser certains outils. Pour les personnes citées précédemment, il en va de leur sécurité et parfois, de leur survie. Cependant, l’utilisateur lambda, qui n’a « rien à cacher », peut tirer profit de ces outils. Je ne passerai pas mon temps à vous convaincre, à expliquer le pourquoi du comment, je me contente de partager ces outils, à disposition d’adultes responsables et capables de prendre leurs propres décisions.

1) Le projet wiquaya

Adressées aux personnes queers, pour protéger sa vie privée, mais pas que. Le site fournit des fiches explicatives très pédagogiques, simples, avec des liens pour télécharger des extensions et différents outils qui vous simplifieront là tâche. Des cas pratiques sont également présentés pour vous permettre d’identifier de bonnes pratiques à mettre place, en fonction de votre situation.

2) La version 14.5 d’iOS

Pour les utilisateurs d’iPhone, la version 14.5 vous permet de désactiver le suivi des applis. Cela constitue une révolution, qui a mis très en colère ce psychopathe de Mark Zuckerberg, mais qui ne fait pas l’objet de ce billet. Pour résumer, je dirai que vous avez tout intérêt à ne pas autoriser une start-up, probablement dirigée par un CEO mégalomane, à suivre l’activité de votre appareil. Si vous avez un iPhone, vous vivez probablement avec un seul rein dorénavant, donc autant en avoir pour son argent.

Suivez tout simplement cette procédure, après avoir installé la mise à jour : Réglages > Confidentialité > Suivi > Décochez « Autoriser les demandes de suivi des apps ».

Perspectives personnelles et virtuelles

Voilà un bon moment que je suis en pause professionnelle virtuelle. Je n’ai pas produit grand-chose en tant que Julia March, depuis 2017, et pour être honnête, j’apprécie le calme que cela représente.

Je ne suis pas disponible pour des commandes professionnelles, je profite de ce (long) temps de pause pour faire ce qu’il me chante, sans devoir rendre de comptes à qui que ce soit, sans délais, sans cahier des charges. Ce blog hébergera du compte rendu d’applications que j’utilise dans mon quotidien, de ma propre initiative et en toute honnêteté.

Au programme, sur ce blog :

  • La gym cérébrale : comment j’ai vaincu ma frayeur des mathématiques.
  • Le tchat et les paiements à travers le Lightning Network : s’émanciper des interfaces classiques pour fuir le pourriel / spam, mais aussi échapper à l’inflation des monnaies officielles.
  • Les certifications Google : L’acquisition de compétences pratiques et immédiatement applicables dans le monde professionnel, sans diplômes préalables exigés.
  • Le grand boum de la cryptomonnaie : des pratiques pour se prémunir des arnaques, ainsi qu’une liste d’écueils à éviter.

Pas de calendrier éditorial, pas de dates de publications précises, je ne suis au service que de moi-même 🙂

2 Comments

  1. Fait.: autorisation des app désactivée. Merci pour ton œil de chouette, en te lisant y a 1 light qui a brillé dans mon cerveau 🙂

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s