Écriture

« […] L’œuvre de Julia March est une œuvre de témoignage mais elle est surtout un morceau de littérature et, comme tel, procure un réel plaisir de lecture.[…] C’est donc dans un texte riche de ces multiples dimensions que nous pénétrons en ouvrant son livre, ces mémoires d’une Fille pas sympa – et surtout pas celles d’une « jeune fille rangée ». Et ce mélange des genres engendre une grande vivacité dans la conduite du récit et permet une lecture plurielle de cette œuvre qui, sinon, aurait pu rester un simple document à valeur scientifique (qu’est-ce qu’être femme Asperger aujourd’hui ?). À lire. ».

Magali Pignard

La fille pas sympa, éditions Seramis

Blog personnel impertinent qui a débouché sur un contrat d’édition. Les ventes ont dépassé les deux-mille exemplaires lors du lancement et l’ouvrage continue de se vendre – modestement – depuis 2017.

Vous pouvez retrouver la revue de presse sur mon ancien blog, toujours en ligne malgré ma cessation d’activité dessus. Vous pouvez également vous adonner à la lecture de mes anciens posts, à vos risques et périls.