Julia March

Cool, pas cool, trouvailles #7

Cool

Coincoinpc, le site dont j’avais parlé dans mon précédent post, est maintenant chez Clever Cloud, après quelques débâcles avec les DNS (que tout le monde déteste).

J’ai été invitée sur la chaîne Twitch d’Alex pour faire une démonstration de déploiement d’un WordPress avec Composer. Le code était un peu vieux et incompatible avec la version de 2 de Composer, donc je lui ai donné un coup de neuf. Rien de très fou, il suffisait d’ajouter cette morceau de code au PluginManager.php, ligne 762 :

{ "config": { "allow-plugins": { "third-party/required-plugin": true, "my-organization/*": true, "unnecessary/plugin": false } } }

C’est une façon de structurer et de gérer un WordPress élégante, chic et choc, on aime, on valide, on hype. Le replay avec nos grosses têtes est ici, le code est .

J’ai cherché à déployer du Angular, que je ne n’avais jamais effleuré auparavant, alors bien sûr, j’ai décidé d’apprendre tout Angular en 48 h. C’est pas mal. Globalement, on n’est pas obligés d’envoyer tous les fichiers sur le cloud, en faisant un ng build Angular va créer un dossier /dist et ce n’est que ce dossier qu’il faut déployer. Sweet.

Pas cool

J’ai dû gérer un vieux site en SFTP, cette semaine (cadre perso, pas pro) et même si la courbe d’apprentissage avec Git est hardcore, j’avais oublié à quel point le FTP est chiant et lent. J’ai senti mon âme sortir de mon corps.

Trouvailles

Je regardais le live d’@Akanoa l’autre soir, et il a filé quelques outils que j’ai décidé d’inclure ici :

  • DevToys, boîte à outils/couteau-suisse pour les développeurs (sous Windows) : pour formater, encoder, convertir et faire revenir l’être aimé.
  • L’équivalent sous Linux : Flathub
  • CyberChef, pour encoder, hasher, compresser, chiffrer et pimper.

J’ai testé Showtime pour récupérer des NFTs sur Polygon. Il y a des trucs vraiment jolis. Pas sûre de leur intérêt, cependant. S’il y a des artistes que vous aimez bien, dessus, vous pouvez récupérer des NFTs gratos (pourquoi faire ? Aucune idée, mais c’est marrant). Polygon est une chaîne sur laquelle je ne me suis pas attardée, car à l’époque le réseau était trop lent à mon goût et les transactions pouvaient rester coincées pendant 12 h. J’ai plus utilisé les L2 d’Ethereum. Donc je ne sais pas ce qu’il se passe sur Polygon, mais ce truc est cool.

À un moment on mintais des NFTs avec des potes et on se les envoyait pour jouer à une sorte de loup-garou (trop long à expliquer), puis les artistes ont commencé à distribuer des NFTs à leur communauté. Le problème, c’est qu’il fallait récupérer l’adresse de quelqu’un, qui serait forcément associée à son identité numérique, et parfois on était frileux à l’idée de se soumettre à ce procédé. Il fallait ensuite les envoyer un par un, ce n’était pas automatique, ça prenait du temps. Donc, à mes yeux, Showtime (qui permet de minter des NFTs et de laisser les gens les récupérer en cliquant sur « CLAIM ») est une réponse à cette pratique, pas complètement à côté de la plaque, une façon d’automatiser la distribution.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.